« Je voulais faire un parfum autour de la baie de genièvre et jouer sur sa vivacité aromatique. Petit à petit, j’ai réalisé que les ingrédients que je choisissais m’emportaient vers d’autres effets plus inattendus. Aux côtés des saveurs et des senteurs du gin, venait le confort tactile du denim de coton, comme si les sens s’amusaient entre eux ! On ne sait jamais où nous emportent les matières. On dit que le musicien joue avec ses notes. On devrait utiliser les mêmes termes en parfumerie. Et tant que j’aurai le bonheur de m’amuser, de continuerai mon métier de parfumeur. » 

Alberto Morillas